La chapelle

L'antique chapelle

Les archives d'Anjou possèdent la copie (XVIIIe siècle) d'un accord conclu entre les abbés des abbayes Saint Aubin d'Angers et Saint Melaine de Rennes au sujet de la chapelle Saint Mainboeuf de Carcheron. Cet accord conclu en 1167 reconnait l'appartenance de la dite chapelle, bordée par une rivière, La Seiche, aux moines d'Angers. Il nous révèle l'existence de la chapelle Saint Mainboeuf dès cet période. Ce sanctuaire représente l'un des plus anciens édifices religieux de l'éveché de Rennes dont la date est certaine.

Le 7 septembre 1789, la cloche de cette chapelle fut enlevée par les révolutionnaires.Confisquée par la Nation après le vol de sa cloche, la chapelle fût vendue à un nommé Pivert ainsi que le jardin et la maison du chapelain. Celle-ci existe encore, signalée par une croix entourée d’une couronne. Aujourd'hui cette maison a été profondément modifiée mais conserve néanmoins de nombreux indices de son histoire.

maison_chapelain.jpg

chapelain.jpg

La chapelle actuelle chapelle2.jpg

Nous n'avons pas de date certaine de l'édification de cette chapelle; seule la date 1882 portée sur le socle de la statue principale peur constituer un indice.

Cette statue est l'oeuvre d'un sculpteur angevin : Pierre Rouillard.

Sur le cadastre Napoléonien (1810) il n'est pas fait mention de cette chapelle. Celle-co occupe avec son terrain une superficie de 1 are 82. Elle surplombe une carrière profonde et domine l'étang et le bourg de Carcraon.

Au début du siècle cet édifice religieux néogothique était doté d'un campanile. Celui-ci a disparu dans des circonstances ignorées des plus anciens. Le 22 novembre 1947, la famille Georgeault, cultivateur à Carcraon, a fait don de cette chapelle à la paroisse. La paroisse de Domalain a alors réalisé un agrandissement en facade et en surplomb de la route. Celui-ci a été démantelé en 1973 pour des raisons de sécurité.

Ce petit oratoire est dédié à Notre Dame de la Délivrance célébrée le 2 novembre. Pendant la première moitié du siècle, la messe y était célébrée régulièrement.

Cet édifice malheureusement tronqué et enduit de ciment peint pourrait faire l'objet d'une restauration conforme à son style.

chapelle.jpg