Les moulins

Origine du village

minoterie1.jpg

L'existence des moulins de Carcraon remonte au XIIIè siècle.

En 1206 un texte rapporte : "Guillaume II, Seigneur de La Guerche, fondant la collégiale, lui donne la dime des moulins de Carcraon et 100 sols sur la mouture des dits moulins".

En 1240 un second texte rapporte : "Geoffroy de la Guerche, mariant sa fille, Thomasse, à André III, baron de Vitré, lui donna en dot le territoire de Visseiche et Domalain excepté l'étang et les moulins de Carcraon."

En 1551 ces droits sur la mouture étaient de la moitié du 13ème boisseau. Seigneurs et Communautés religieuses avaient compris l’intérêt de construire et de posséder les moulins. Le pain était la base de l'alimentation et les paysans n'avaient pas les moyens de construire leurs propres moulins.

Sous la révolution, les droits de mouteaux furent abolis. Les paysans les plus aisés purent alors construire des moulins.

Les enfants jouent sur la ligne de chemin de fer et sur la chaussée

Au premier plan, à gauche sur ce cliché, se trouve la maison du chapelain.

Elle fut transformée en huilerie vers 1870 et exploitée par la famille Georgeault. Il s'agissait alors d'un équipement simplifié. L'écrasement des graines se faisait grâce à des meules actionnées par un manège à cheval. Peu à peu l'équipement de la huilerie se perfectionna; en particulier grâce à l'utilisation de l'électricité produite par les turbines du moulin.

M. Lamoureux avec l'aide de ses ouvriers acheva de moderniser l'installation. Les graines de navette et de colza apportées par les agriculteurs de la région étaient écrasées et pressées à chaud. Une huile épaisse et colorée sortait du pressoir, elle faisait merveille pour la salade et la vinaigrette, avec une autre saveur que l'huile d'arachide et de tournesol qui l'a remplacée à partir de 1949. L'huile brute était raffinée à Chateau-Gontier et utilisée ensuite pour l'éclairage et l'alimentation. Avec la pénurie de denrées liée aux guerres la production de l'huile a rendu localement de grands services. De nombreuses expéditions avaient lieu également sur Paris et meme en dehors des frontières. M Lamoureux a cessé son activité en 1962.